L’histoire de l’Hôtel Mercedes

« Dans les années 1920, M. Tarrissan fait construire par un cabinet d’architectes de Biarritz un hôtel à Capbreton, à l’emplacement actuel des arcades, directement en bord de mer, qu’il [baptise] le Mercedes [en hommage au prénom de sa femme d’origine espagnole]. Au cours de la guerre de 1939/1945, l’hôtel est occupé par les Allemands qui le détruisent. A la fin du conflit, M. Tarrissan perçoit des dommages de guerre mais se voit refuser par la ville de Capbreton l’autorisation de reconstruire son hôtel sur le même emplacement. Il rebâtira donc en 1953 l’actuel hôtel Mercedes dont il confiera la gestion à sa fille et à son gendre, Jean-Claude Weber, qui fut maire d’Hossegor. Des années 1950 à la fin des années 1980, le Mercedes fut l’un des plus beaux fleurons de l’hôtellerie traditionnelle de toute la région, recevant une clientèle aisée mais exigeante, y compris les personnalités de tous ordres en villégiature sur la Côte [Valéry Giscard d’Estaing, Guy Bedos, Jean Poiret…]. On y retenait sa chambre d’une année sur l’autre, de la même façon qu’on se montrait dans son restaurant. De cette époque date le côté « mythique » de l’hôtel. Le successeur des Weber voulut donner une nouvelle orientation, plus moderne, à son entreprise sans connaître une grande réussite. Il revendit donc son affaire à un nouvel investisseur [M. Mas de Sancier] qui entreprit une rénovation complète de l’établissement, supprima toute la partie restauration, suppression qu’il compensa en installant dans toutes les chambres des coins cuisine aménagés, répondant ainsi à la nouvelle demande de la clientèle. »

Marie-Hélène Martens​
Magazine Atlantica Hors-Série « Hossegor l’élégance océane » – Juin 2002

M. Mas de Sancier a ainsi assuré la gestion de l’hôtel Mercedes durant les années 90 jusqu’à son décès tragique. M. Bérot en a alors fait l’acquisition en 1999 aux enchères.

À ce jour et depuis 2011, c’est M. Olivier Roumat, géomètre-expert de profession reconverti en promoteur/investisseur immobilier après sa carrière rugbystique internationale, qui en est le propriétaire. Amoureux de la station d’Hossegor et de son art de vivre depuis de longues années, Olivier et sa compagne Valérie, qui veille aux destinées de l’établissement, ont pris le soin de conserver l’âme et l’histoire de l’hôtel tout en le modernisant au fil des années. Ces deux landais d’origine proposent ainsi un hôtel classé 3 étoiles, dans un cadre exceptionnel, avec piscine chauffée et wifi auquel ils vouent un attachement particulier. Dans une interview accordée au journal Sud-Ouest, Olivier raconte « c’est comme une grande maison où les gens se sentent bien, idéalement placée [au pied du lac] ».​

Depuis l’acquisition, ils se sont lancés le challenge d’agrandir l’hôtel Mercedes avec une extension de 17 chambres supplémentaires pour un total de 54 chambres et appartements, ouverte en 2021. Ils ont donc reproduit la fameuse façade bleue et blanche faisant écho à l’architecture traditionnelle basco-landaise de la ville. A l’intérieur, une décoration boisée et aux tons clairs a été sélectionnée pour assurer à la clientèle, souvent très fidèle, un séjour confortable et ressourçant.​

Ouverture de l’Hôtel Mercedes du 7 mai au 7 novembre 2021

Réserver

Ouverture de la saison de l'Hôtel Mercedes